Nombre total de pages vues

09/10/2013

Quantité n'est pas qualité

Depuis quelques semaines , j'ai décidé de faire une "diète" de réseaux sociaux . Un besoin de couper un peu avec ce moyen de communication qui prenait trop de place  dans ma vie . Très franchement cela me fait du bien   et je réalise combien les gens ne savent plus communiquer sans . 
Liker un commentaire , glisser un bisou par ci par là , un bonjour et bonne journée à tout le monde , etc …. c'est assez pratique , facile mais surtout si général et peu amical  ….Depuis que j'ai supprimé mon compte , un certain nettoyage se fait peu à peu, naturellement et en toute évidence . Ceux qui prennent de mes nouvelles  sont rares (comme si FB était le seul moyen de communication !) , mais peu de surprises au fond , ils sont ceux dont je ne doutais en rien de leur amitié . Triste ? surtout pas et plutôt le contraire , assez content et quand je reviendrais sur ce réseau  mon nombre d'"amis" diminuera sans états d'âme  , fini la culpabilité, fini la peur du jugements des autres , fini les fausses excuses , comme à une époque avec des amants , la quantité ne fait pas la qualité , c'est valable pour tout . 

26/09/2013

L'épicier

Jamais ici je n ai parlé de celui que je surnomme "mon épicier" ! Et pourtant , mon épicier S. m'a tourné la tête , le genre de mec pour qui je me faisais carpette . Il pouvait (ou aurait pu) tout me demander , je n'aurais eu aucune réserve , aucune hésitation , je l avais dans la peau . Et pourtant ce mec était une "pute" . En couple depuis 2 ans à l'époque , il ne restait avec son mec que pour le bien être matériel qu'il lui procurait  et cette épicerie qu'il lui avait offert rue Mouffetard . Je l 'ai souvent imaginé victime , alors qu il n était que prédateur et aujourd'hui , celui que je plains c'est l autre . Il y a quelques mois F. et moi nous nous promenions rue du cherche Midi et par hasard nous sommes retrouvés face à S. et son "protecteur", j'ai adoré la scène et elle fut l'enterrement définitif de S. dans ma mémoire .  Il ne fut qu un fantasme dans ma vie ,  un ovni , bandant certes (de ce côté rien à dire) mais un pauvre type. Et quand l'année dernière le soir de Noël puis du 31 décembre , il m'envoyait des sms me disant qu il se faisait chier  avec son bourreau comme il l appelait et qu il voulait finir ses nuits avec moi (2 heures pas plus mdr)   , j'ai réalisé que je n avais rien été pour lui  si ce n'est un jouet . Il fait aujourd'hui partie de ma vie d'avant , de ces rencontres qui m'ont construitent (sans le savoir) . Alors merci à lui , à eux .

25/09/2013

Une taupe

Dans une vie antérieure j'ai du être une taupe , je ne vois pas d'autres explications  à ce besoin récurent que j'éprouve de m'isoler ( me mettre à l 'abris) , de ne voir personne , c'est comme une peur que je ne contrôle pas . Me retrouver seul entre mes 4 murs me "semble" rassurant . Je crois que j'ai peur des autres et je ne manquerai pas d'en toucher deux mots à moncherpsy la prochaine fois . Par deux fois en une semaine j'ai fait en sorte d'être absent  à des réunions ou j'aurais du aller professionnellement . Le genre de réunions ou on écoute , ou l'on fait semblant et je n en peux plus de tout cela , c'est plus fort que moi . Je commence mes journées et ne pense qu'à une chose , le moment ou je serais dans ma grotte .Je suis un sacré tordu , c'est une évidence aussi et je crois que je vais devoir faire avec …..

19/09/2013

La fête du slip ........Français

Ce soir F. est la la fête du slip !!! Quel programme …Je ne sais pas ce qui l' attend là bas , peut être un défilé de beaux garçons tout en muscles ? Si c'est le cas , il pourra se rincer l'oeil :-)  Mais c'est pour la bonne cause , le slip c'est du" French Touch ( mais attention "toi" pas touche). . Il croisera peut être Arnaud (M) qui aura échangé sa marinière par un beau slip Kangourou mais français . Pour moi ça sera une soirée avec mon fiston , et d'ailleurs je vais de ce pas enlever mon slip (pas français) et me mettre en tenue "home sweet home " . 
Je vous bise 

18/09/2013

Pépère

Les années passent et les rentrées de vacances sont de plus en plus durs . L'âge sans doute , mais pas seulement , une envie d'ailleurs de plus en plus pressante , un besoin de soleil aussi avec tout ce que cela implique . Mais pour l'instant il me faut être patient et attendre la fin des études des loulous . Ensuite il sera temps de prendre une autre direction … De réaliser des rêves d'enfant aussi . 
Je me "pépèrise" et j'avoue aimer cela , les boites , les bars me lassent et ne m y sens plus à ma place . Un dîner entre amis ou en famille , un tête à tête avec F. , un feu de cheminée me comblent . Ne plus courir sans but précis et me perdre , profiter de l'instant en toute simplicité font partie de mes priorités du moment . 
Ouvrir grands les yeux , réaliser et accepter la chance que j'ai d'être entouré, non par la quantité mais par la qualité . J'ai réalisé cet été qu'étrangement , nous avons souvent tendance à faire des efforts pour des gens qui au fond ne font que passer et avec qui il n'y a pas grand chose . On leur donne du temps , de l'écoute pour pas grand chose . A contrario , les amis, les plus proches , ceux que l'on aime , on a tendance à les oublier , les sacrifier car nous savons qu'ils sont là , à leur place . J'ai envie de changer cela , de profiter d'eux et passer  du temps en leur compagnie . Tiens , pour commencer , je vais organiser un weekend à Montélimar pour voir mon ami S. , mon frère de coeur .  

Bonne et douce journée à vous 

17/09/2013

Pourquoi une séparation devrait toujours mal se passer ?

Depuis trois ans que je suis séparé de la mère de mes enfants, je ne compte pas les mises en garde , les remarques, les bavardages , les étonnements autour de moi . Oui S. et moi sommes séparés et sommes restés amis , très amis . Non pas par obligation , mais c'est ainsi et cela nous semble très naturel . Nous avons vécu 22 ans ensemble, pour le meilleur et pour le pire et imaginons assez mal comment notre amour aurait pu se transformer en haine ou au mieux en indifférence . Nous nous connaissons l'un et l'autre parfaitement , nous nous apprécions et surtout avons nos trois loulous qui nous unissent pour toujours . Alors oui , nous passons du temps ensemble , sommes même partis en vacances tous ensemble avec ma moitié et cela s'est très bien passé . F et S. s'entendent bien , ils s 'aiment bien . Le plus étonnant la dedans c'est de voir que cela peut déranger certaines personnes autour de nous . Ce n'est pas normal, c'est malsain, un ex devrait rester un ex et ne plus faire partie du présent , bref beaucoup de conneries , beaucoup de gens qui parlent sans savoir ou comprendre . Comprendre qu'au de la du fait que nous avons envie que cela se passe bien  pour nous et pour nos enfants , il y a les sentiments , il y a des devoirs et des priorités . Il y a ce que nous ressentons nous et peu importe l'extérieur . Combien de couples se sépareraient dans de bonnes conditions si l'entourage ne venait pas semer la discorde ????? Ce n'est pas le divorce qui dérange mais plutôt que cela se passe bien !!! C'est le monde à l'envers , c'est (sans doute un peu) la jalousie, l'égoïsme  et la pauvreté des sentiments , on zappe , on passe à autre chose , vite sans se soucier des autres . Les gens s' enferment  dans des idées toutes faites , ils construisent leur solitude et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez . 
Quant à moi , même si certaines remarquent me blessent profondément , je ne changerais rien , je continue , serein et en accord avec mes principes .

16/09/2013

Vous ...

Vous  est un mot qui pourrait être comme un panier , un fourre tout , un truc ou l on installe les autres , comme ça , par plaisir ou nécessité . Mais vous c'est avant tout , les miens ceux que j 'aime . Certains perdus de vues , d'autres là et bien là , mais ils ont cela en commun que je pense à eux , bien souvent .
Je déteste cette pudeur qui m empêche de leur dire combien je les aime , Cette peur de me trahir , me découvrir , et pourtant combien me trouve impudique . 
Toi, mon ami , mon amant , tu le sais , le comprends et parfois tu en souffres de cette réserve , de cette peur . 
A vous , pour vous , j avance peu à peu , je me donne , me dénude et m oublie , car je vous aime .